Rechercher

Une carte blanche transmise par Étienne Decroly (virologue et directeur de recherches du CNRS -

Une carte blanche transmise par Étienne Decroly (virologue et directeur de recherches du CNRS - Centre national de la recherche scientifique - à Marseille) pour le comité de crise Covid-19 de la Société Française de Virologie. Cette carte blanche a été écrite depuis la France mais est totalement valable pour le gouvernement belge.

La vague du Covid-19 poursuit sa progression en Europe et s’intensifie dans le reste du monde; la plupart des pays ont pris des mesures de confinement des populations qui visent à ralentir l’épidémie et donc de réduire le nombre de personnes contaminées par le SARS-CoV-2 (communément désigné par "aplatir la courbe"). Ces mesures avaient pour objectif de limiter le nombre de malades du Covid-19 pour qu’il ne dépasse pas la capacité d’accueil actuelle des structures hospitalières.

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19 La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. Par thématique:


Les effets de ces mesures sans précédent restent malheureusement encore limités et le nombre de contaminations et de décès continue de croître trois semaines après leur mise en œuvre. Le pic de l’épidémie n’est pas encore atteint et on se demande si un retour à la normale (déconfinement) est possible dans un contexte où l’immunité des populations est probablement très limitée.

Lire aussi | Comment réussir notre déconfinement?


Que faire pour éviter tout rebond?

Quelles sont les conditions nécessaires pour sortir de ce confinement en toute sécurité pour éviter tout rebond épidémique? Il est grand temps de préparer cette troisième phase de gestion de l’épidémie pour assurer la reprise progressive de l’ensemble des activités dans des conditions sanitaires satisfaisantes.

Pour rappel, les mesures de confinement telles que la quarantaine sont probablement une des plus vieilles méthodes de lutte contre la dissémination incontrôlable de pathogènes. Ces mesures exceptionnelles ont été nécessaires pour faire face à une épidémie nouvelle impliquant un virus respiratoire qui combine plusieurs caractéristiques pandémiques. Il s’agit en effet d’un virus se transmettant par voie respiratoire qui est assez contagieux et qui se propage dans une population immunologiquement naïve et pour lequel il n'existe ni vaccin, ni traitement antiviral.

De plus, une proportion importante des patients symptomatiques nécessite une hospitalisation et le taux de mortalité est à priori 10 à 40 fois supérieur à celui de la grippe. Face à cette situation inédite, certaines de nos sociétés ont manqué de préparation et d’anticipation. On peut donc légitimement se demander si la stratégie actuelle d’urgence visant à "aplatir la courbe des contaminations", est également une bonne option à moyen terme. La réponse à cette question est définitivement OUI. En effet, les mesures actuelles, en plus de limiter le pic de l’épidémie, visent à réduire la mortalité associée à Covid-19 et éviter une situation absolument dramatique.



3 vues

Posts récents

Voir tout

© 2023 par YOUCALL INTERNATIONAL SA . Créé avec Wix.com

  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon