Rechercher

Vers la fin du confinement en Europe


Certains pays de l’Union européenne commencent à lever des restrictions liées au confinement.


L’Italie esquisse un premier pas vers une reprise très partielle des activités. Pays le plus meurtri d’Europe,l’Italie esquisse un premier pas vers une reprise très partielle des activités.Dès ce mardi pourront rouvrir les librairies, magasins d’habillement pour enfants, industries du bois, usines d’électronique ou de machines agricoles. Mais sous conditions : port du masque, gel désinfectant à disposition, distances d’un mètre entre les personnes, un client à la fois dans les espaces de moins de 40 m2, ménage des commerces deux fois par jour, etc. Pour le reste, rien ne changera avant le 4 mai, au mieux.


En Espagne, les salariés des secteurs jugés « non essentiels », où le télétravail n’est pas possible, ont pu retourner au travail…

Dès ce lundi 13 avril, les salariés des secteurs jugés « non essentiels », où le télétravail n’est pas possible (industrie, construction, etc.), ont pu retourner au travail. Pas question pour autant de parler de déconfinement : « La désescalade commencera au plus tôt dans 15 jours et sera progressive », prévient le Premier ministre, Pedro Sánchez. Dix millions de masques ont commencé à être distribués, hier, dans les transports en commun.


Autriche (368 décès)


Seuls les supermarchés et pharmacies étaient restés accessibles. Dès ce mardi, tous les petits commerces relèveront le rideau. Idem pour les hôtels et restaurants mi-mai, quand les élèves reprendront les cours.


Tchéquie (139 décès)

Depuis jeudi, il est possible d’aller à la piscine, de jouer au tennis et de randonner à deux. Des commerces non essentiels ont aussi rouvert : quincailleries, ateliers de réparation, magasins de sport… D’autres secteurs suivront ces prochains jours. Le port du masque est désormais obligatoire.


Danemark (285 décès)

Les jardins d’enfants et les écoles primaires reprendront vie mercredi. Collèges, lycées, magasins, cafés et restaurants (hors vente à emporter) resteront fermés jusqu’au 10 mai.


Norvège (131 décès)

La réouverture des crèches est prévue le 20 avril ; une semaine avant la reprise des cours pour les élèves du primaire. Les autres suivront, progressivement.

Slovaquie (2 décès)

Tous les magasins de détail rouvrent ce mardi. Mais l’état d’urgence est maintenu et le port du masque est obligatoire sur la voie publique.


Lituanie (24 décès)

Depuis vendredi, il est obligatoire de sortir masqué. Le confinement est prolongé jusqu’au 27 avril, mais un plan de levée des mesures, en quatre phases, sera présenté mercredi. D’abord, les commerces et services. Ensuite, les cafés en terrasse, infrastructures sportives et institutions de santé. Puis, les crèches et écoles. Et enfin, les rassemblements publics, en juillet, au mieux.


Estonie (27 décès)

L’état d’urgence est prolongé. Mais la réouverture des écoles est prévue à partir du 15 mai, de façon échelonnée. Les examens sont annulés.


Suisse (1 129 décès)

Les autorités évoquent de « premiers assouplissements » d’ici à fin avril, sans détails.


Pas de relâchement ailleurs

L’heure n’est pas au déconfinement au Royaume-Uni, en Roumanie ou en Lettonie, mais plutôt à la mise en garde contre tout relâchement. Mercredi, la Belgique a annoncer un prolongement jusqu’au 3 mai du confinement mais les magasins de bricolage et certain autre service à la population se remette à fonction doucement


Ce sera au moins jusqu’au 5 mai en Irlande… En Pologne, dès jeudi, il sera obligatoire de se couvrir le visage pour sortir (masque, écharpe…).


D’autres pays, comme la Suède, les Pays-Bas ou la Hongrie, continuent de refuser un confinement total, mais incitent chacun à respecter ses distances et à limiter ses sorties.


En Hongrie, toutefois, beaucoup d’entreprises ont stoppé leurs activités.


7 vues

Posts récents

Voir tout

© 2023 par YOUCALL INTERNATIONAL SA . Créé avec Wix.com

  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon